Galeries

10 choses qui m'ont (inutilement) inquiétée enceinte


Voir le diaporama

Une première grossesse soulève toujours mille et une questions et provoque souvent des inquiétudes peu (voire pas du tout) fondées. Après l'accouchement, on en sourit, et on se dit que la prochaine fois, on sera plus détendue (on essaiera du moins). Florilège…

10 choses qui m'ont (inutilement) inquiétée enceinte (10 photos)

1. Être malade comme un chien pendant 9 mois

Migraines, vomissements, nausées… les petits maux de la grossesse ne font vraiment pas rêver, mais heureusement, dans la plupart des cas, cela ne dure pas 9 mois : beaucoup de désagréments cessent après le premier trimestre.

2. Attraper la toxoplasmose à cause de Félix (votre gentil chat domestique)

Certes, contracter la toxoplasmose durant la grossesse peut être grave, mais les risques que Félix soit contaminé par le parasite sont très faibles, tant qu'il s'agit d'un chat casanier et ne mangeant jamais de viande crue. En plus, même s'il est infecté, le seul moment "périlleux" est le changement de litière, car le parasite est présent dans les selles. Bilan : il suffit de faire changer la litière tous les jours par une autre personne pour être tranquille (en n'oubliant pas de dire après : "merci, mon chéri").

3. Devenir énorme (et pire, le rester à vie)

Aujourd'hui, les médecins s'accordent à dire qu'il vaut mieux ne pas prendre trop de poids durant la grossesse. Finalement, en suivant leurs conseils nutritionnels, vous n'avez pas pris tant de kilos que ça…

4. Ne pas reconnaître les premiers signes de l'accouchement (et du coup accoucher en pleine rue)

Il est vrai qu'un accouchement peut durer plus ou moins longtemps selon les femmes, mais dans la majorité des cas, les signes avant-coureurs sont clairs et débutent suffisamment tôt pour atteindre la maternité. La preuve : vous avez identifié sans problème les contractions de l'accouchement, nettement plus intenses et rapprochées que celles que vous aviez déjà éprouvées ponctuellement (bien souvent le soir, après une journée très fatigante).

5. Ne pas supporter d'être "les fesses à l'air" en public

Même si vous êtes de nature très pudique, au moment de l'accouchement, vous aviez bien d'autres choses à penser… Au final, la présence du personnel médical ne vous a pas perturbée plus que ça.

6. Ne pas supporter la douleur (avec ou sans péridurale)

À bien y repenser, des milliards de femmes y sont parvenues avant vous. Elles n'étaient ni plus fortes ni mieux préparées que vous. Rien d'étonnant à ce que vous réussissiez vous aussi à gérer votre accouchement…

7. Ne pas avoir des seins

Petits, gros, en forme de poire… , la taille et la forme des seins n'ont heureusement aucune importance au moment de l'allaitement, vous l'avez vous-même constaté.

8. Ne jamais retrouver une sexualité épanouie

Il vous a peut-être fallu un peu de temps pour vous retrouver tous les deux sous la couette, mais désormais, tout va bien, merci !

9. Ne pas aimer bébé

Une inquiétude envolée dès que vous avez vu sa petite frimousse…

10. Être incapable de bien s'occuper de bébé

Vous le réalisez maintenant : quand on a peur d'être une mauvaise mère, c'est déjà la preuve qu'on s'inquiète vraiment pour son bébé. Et donc qu'on a tout ce qu'il faut pour être une bonne mère à défaut d'être la "super-maman-parfaite" qui, de toute façon, n'existe pas…