Galeries

15 petits trucs pour faciliter le retour à la maison avec bébé


Voir le diaporama

Votre petit amour va voir le jour et partager votre vie… . Une vie quelque peu bousculée les premiers temps. Voici 15 petites choses à mettre en place pour faciliter votre retour à la maison et vous permettre de vous consacrer à bébé.

15 petits trucs pour faciliter le retour à la maison avec bébé (15 photos)

Une chambre prête

Vous avez préparé un petit nid douillet pour votre bébé. Au-delà de la décoration, veillez surtout à sa fonctionnalité. Un petit lit, une lumière douce, des rideaux occultant ou des volets, un joli meuble plein de vêtements prêts et facilement accessibles et des tapis pour étouffer vos pas quand vous viendrez vérifier son sommeil. Même si bébé va passer ses premières nuits dans votre chambre, vous pourrez ainsi le laisser progressivement dans la sienne.

A lire pour en savoir plus : Préparer la chambre de bébé

Un coin à langer organisé

Incontournable dans votre nouveau quotidien, la table à langer est le lieu de beaucoup de moments de complicité.
Outre le change, vous allez pouvoir stimuler bébé avec des chatouilles, des caresses et des petits massages des mains, des pieds ou du ventre.
Aménagez-le de préférence dans la salle de bains, à proximité d'un robinet. En cas de manque de place, préparez un point d'eau, une petite bassine par exemple, pour ne pas être prise au dépourvu.
Couches et produits d'hygiène doivent être à portée de mains. De même que la poubelle.

Tout ce qu'il faut pour le bain et les soins

Préparez avant votre retour le lieu du bain, avec une petite baignoire (même si les premiers jours le lavabo est suffisamment grand pour accueillir votre tout petit bout), un thermomètre de bain, des compresses, du coton hydrophile et du sérum physiologique.

Bain de bébé : la vidéo

Un lieu douillet pour les repas

Dans ses premiers jours, bébé va réclamer à manger environ toutes les deux heures. Préparez-vous un petit coin douillet, dans sa chambre ou dans la vôtre. Un fauteuil dans lequel vous vous sentez bien. Si vous optez pour l'allaitement, n'oubliez pas un coussin pour soulager votre dos et vos bras. De plus, le coussin d'allaitement est aussi confortable pour votre petit bout.

Allaitement : le matériel à prévoir

Un siège-auto installé ou un papa entraîné

N'attendez pas votre sortie de la maternité pour apprendre à installer un siège-auto. Anticipez, au risque de vous trouver sur le parking avec un bébé dans les bras et un mode d'emploi à déchiffrer. Que vous preniez une nacelle ou un cosy, installez-le au préalable dans la voiture ou entraînez-vous à le mettre en place rapidement.

Une tétine

Loin des considérations et principes parentaux, il se peut que votre nouveau-né ait un réel besoin de téter en dehors des repas.
Donc, même si vous êtes a priori contre la tétine (ou sucette), quelques nuits avec votre doigt dans la bouche de votre bébé auront probablement raison de vos principes.
Prévoir une tétine pourrait vous simplifier la vie rapidement. Et tant mieux si vous n'en avez pas besoin.

Tétine : pour ou contre, faites-le point

Une visite de la maison

Bébé est tout petit, mais il ressent vos émotions et est rassuré par votre voix. Quand vous allez entrer avec lui, visitez la maison en lui expliquant doucement son nouveau lieu de vie et les pièces importantes pour lui. Bercé par la voix de son papa et de sa maman, il va se sentir en confiance.

Un congélateur et un frigo pleins

Rythmées par les tétées et les siestes de bébé, vos journées vont être assez remplies sans avoir à penser aux menus et à la préparation des repas.
Avant la naissance, remplissez le congélateur de plats préparés, soit maison, soit achetés.
Pendant votre séjour à la maternité, papa aura pour mission de faire le plein de produits frais, laitages, fruits, légumes et viandes ou poissons. Un souci en moins à gérer.

Une maison propre

Inutile de penser à faire du ménage dans les premiers jours, vous n'en aurez pas l'énergie. Préservez votre temps à vous reposer pour reprendre des forces et à câliner bébé.
Prévoyez un grand ménage avant la naissance. Ensuite, comptez sur le papa ou mettez les grands-parents à contribution pour la gestion du quotidien, vaisselle, salle de bains, lessive ou repassage.

Prévoir des plages de sommeil

Une naissance, c'est un bonheur immense, mais un accouchement reste un moment éprouvant. Vous allez avoir besoin de beaucoup de repos pour retrouver votre énergie.
Ça tombe bien, bébé dort beaucoup. Donc, profitez de ses siestes pour vous octroyer des moments de pause, allongez-vous, dormez, prenez un livre, mettez votre corps en veille.

A lire aussi : Recharger vos batteries après la naissance

Des visites organisées

Tout votre entourage va vouloir découvrir cette nouvelle merveille. Une envie toute légitime qu'il va vous falloir gérer. Organisez leur venue les uns après les autres et expliquez-leur votre besoin de repos, famille et amis comprendront.

Un couple préservé

Vous avez fait cet enfant à deux, soyez deux à vous en occuper. Laissez le papa prendre soin de bébé et aussi prendre soin de vous. Appréciez votre repas du soir à deux. Quand vous vous sentirez d'attaque, confiez bébé à une grand-mère qui sera ravie et faites-vous une sortie en amoureux.

Une fratrie qui a sa place

Si vous avez un ou d'autres enfants plus âgés, ils doivent se sentir impliqués dans cette nouvelle vie. Intégrez-les et responsabilisez-les vis-à-vis de ce petit frère ou petite sœur en fonction de leur âge. Et n'oubliez pas de garder des moments d'intimité avec chacun, pour une lecture, une partie de jeu, un gros câlin.

Des moments à vous

Encore une fois, déléguez ! Papa se fera un plaisir de prendre du temps pour découvrir son enfant et instaurer une complicité. Laissez-le et échappez-vous pour faire un soin, retrouver des copines autour d'un café, aller au cinéma… Ne vous oubliez pas.

Une confiance intacte

Ne laissez pas le doute s'installer et faites-vous confiance !
Vous, parents, allez apprendre à décrypter les pleurs de votre bébé. Vous allez vite percevoir ses besoins, ce qu'il aime, ce qu'il n'aime pas. Si vraiment vous vous posez des questions, votre pédiatre ou votre sage-femme sont là pour vous renseigner.
Mais, comme tous les parents, vous allez faire ce que vous pensez le mieux pour votre enfant, et personne n'est mieux placé que vous pour ça.