Grossesse

10 raisons… de ne plus avoir peur


Pendant la grossesse, votre imagination grandit aussi vite que votre ventre rebondi. Allez, on dé-dra-ma-tise. Parce que souvent, le jour J, pfft ! la peur disparaît. Et aussi parce qu'au lieu de ressasser vos scénarios catastrophe, mieux vaut essayer de comprendre ce qui vous terrifie…

  • Depuis quelque temps, vous n'avez plus qu'une envie, prendre vos jambes à votre cou… Cauchemars, bouffées d'angoisse se succèdent ? A force de collectionner les idées noires, vous vous demandez sans doute si votre frousse est bien normale. Eh bien oui ! Si en plus, elle est alimentée par les récits d'accouchements dignes des pires films de science-fiction (merci les copines !), difficile de ne pas craquer ! Faisons le tour de vos peurs pour les apprivoiser.

1. J'ai peur de… mourir en couches

  • Vous imaginez qu'en donnant la vie, vous allez y laisser la vôtre. Vous voyez votre bébé orphelin. Stop ! Nous ne sommes plus au XVIIIe siècle. Aujourd'hui, les statistiques sont formelles. Sur 100 000 femmes qui accouchent en France, on enregistre entre 5 et 7 décès. Bien sûr, c'est déjà trop. Mais on tend à sécuriser au maximum l'environnement de la naissance. Une équipe complète est sur place en permanence et les pratiques sont presque les mêmes partout : gestion du risque d'hémorragie et des infections, dépistage de l'hypertension artérielle… Avant tout, sachez qu'un bon suivi obstétrical met les femmes à l'abri, même si le risque zéro n'existe pas.
  • C'est pourquoi, il est indispensable de se renseigner sur la maternité choisie. Que se passe-t-il en cas de pépin ? Osez poser toutes les questions, même si elles vous semblent ridicules. Et en cas de risque connu pendant la grossesse (diabète, problèmes cardiaques… ), prenez vos dispositions ou posez la question à votre gynéco : une maternité rompue à ces pathologies (niveau 3) sera sans doute recommandée.

2. C'est sûr, je vais paniquer !

  • Je vais perdre pied, hurler à la mort, appeler ma mère ? Souvenez-vous. Déjà toute petite, vous aviez peur d'avoir… peur. C'est un peu de cela qu'il s'agit. On imagine le pire. Ce qui est en jeu ici, c'est aussi le regard de l'autre (sage-femme, infirmière… ), sans compter celui du futur papa. Procédons par ordre : l'équipe est là pour vous rassurer. Elle a l'habitude de voir des femmes dans tous leurs états. Votre conjoint, lui, peut être choqué de vous voir hurler ou grimacer. S'il se sent mal, pourquoi n'irait-il pas faire un tour ? Alors, allez-y de tout cœur ! Vous avez envie de hurler, de broyer la main de la sage-femme ? Ne vous retenez pas. Vous n'êtes ni la première ni la dernière…

1 2 3 4 5

Video: Top 10 raisons de ne pas avoir peur en avion (Juin 2020).